Ce que je sais sur les voitures autonomes

voiture-autonomes

Les constructeurs de voitures imaginent un futur où seules les voitures autonomes circuleront sur les routes. L’intérêt, créer une voiture dotée d’une meilleure autonomie et qui aura aussi sa propre autonomie. Bien évidemment, les passagers sont toujours les bienvenus dans les voitures de demain, mais le conducteur de moins en moins. Un terrible dilemme moral se pose alors sur ces nouveaux véhicules : va-t-on oser monter dans une voiture sans conducteur ? peut-on se fier aux données enregistrées dans celle-ci pour faire face à tous les types d’accident possibles sur la route ? Quelques précisions s’imposent avant l’arrivée de la première voiture autonome sur nos routes.

Le petite définition

Selon les éléments que j’ai pu recueillir sur la toile à propos de la voiture autonome, il s’agit d’un véhicule automatique capable de se déplacer sans l’aide d’un conducteur. A ce stade, elle est donc capable d’accélérer, freiner, tourner et même se garer de manière pratiquement autonome. Il existe déjà quelques prototypes de voitures autonomes qui circulent dans les rues. Elles sont divisées en plusieurs catégories selon leur niveau d’automatisation.

avis-voitures-autonomes

Comment ça marche ?

Une voiture autonome s’enrichit d’un système très complexe composé de différents éléments. Le principal composant d’une voiture autonome est le LIDAR (télémètre laser). C’est grâce à ce composant que la voiture est capable de modéliser l’environnement qui l’entoure en 3D. En outre, la voiture se dote également d’un radar qui sert à la fois de capteur et d’émetteurs d’ondes radio. C’est à partir de cet élément qu’elle est capable de mesurer les distances. La caméra embarquée sur une voiture autonome lui permet d’avoir une vision en relief de son environnement. Elle comporte deux objectifs capables de prendre plusieurs photos en une seconde. La voiture embarque également un odomètre qui sert à mesurer la distance parcourue. Chaque pièce de la voiture fonctionne de manière indépendante. Mais toutes communiquent entre elle par l’intermédiaire d’un ordinateur de bord. Celui-ci se base ainsi sur toutes les données recueillies pour ensuite guider la voiture de manière automatique. Une voiture autonome a toutefois besoin de rouler sur plusieurs milliers de kilomètres avant d’être sûr de disposer d’une base de données assez solides, lui permettant d’appréhender toutes les situations possibles sur les routes.

Pourquoi opter pour une voiture autonome ?

Selon les études réalisées par le cabinet KPMG, les voitures de demain sont plus fiables que l’homme en conduite. En effet, l’homme est tenu responsable dans 90% des cas d’accidents. Un phénomène alarmant que la voiture autonome peut réduire jusqu’à 80% d’ici 2040. D’autant plus que certaines voitures connectées ont la capacité de communiquer entre elles et ainsi de prévenir les accidents dans les angles morts. La conception de voitures autonomes est aussi une solution pratique pour réduire le stress et l’angoisse occasionnés dans les embouteillages. Les nombreux dispositifs embarqués dans une voiture autonome permettent aussi aux passagers de vaquer à d’autres occupations pendant tout le trajet. Mieux encore, certaines voitures communiquent même avec les passagers pour leur prévenir quand le feu est vert ou quand ils sont arrivés à destination.

Un jour, les robots nous domineront, comme expliqué sur ce site.